Your browser is not supported.

For the best experience, we recommend using an alternative browser.

VWFS_PrimeCarburant_2400x1600_01.jpg

Prime carburant, que s'est-il passé ?

100€ pour lutter contre la hausse du prix l’essence, quand et pour qui ?

Le prix de l’essence s’envole, le gouvernement réagit

Le prix de l’essence s’est envolé lors des 12 derniers mois. En France, le litre de SP95 est passé de 1,32€ en novembre 2020 à 1,65€ fin octobre 2021. Soit une augmentation de 25% ! Face à cette inflation du prix de l’essence, le gouvernement a étudié trois plans :

·         la défiscalisation partielle du carburant,

·         un chèque carburant,

·         et enfin une prime de 100€.

Pour des raisons de faisabilité, c’est cette dernière option qui a été retenue. Cette prime peut couvrir tout type de dépense. Elle ne se restreint donc plus seulement aux carburants.

Le dispositif a d’abord été validé par l’Assemblée nationale avant d’être retoqué par le Sénat. Un retournement finalement sans conséquence puisque le Parlement a approuvé le texte fin novembre. La prime carburant sera bien versée !

Qui peut bénéficier de la prime de 100€ ?

Le dispositif vise les foyers à revenus modérés. Chaque personne percevant moins de 2 000€ nets par mois (avant prélèvement à la source) est concernée. Si deux personnes au sein du même foyer remplissent cette condition, chacune d’entre elles a droit à la prime.

Pour les salariés, il suffit de consulter la ligne "net à payer avant impôt sur le revenu" sur son bulletin de salaires. Pour les retraités, les indépendants, les autoentrepreneurs et les demandeurs d’emplois, un système de calcul par équivalence a été mis en place.

Les étudiants percevant les APL et les bénéficiaires des minimas sociaux (AAH et RSA) sont également éligibles.

Quand sera-t-elle versée ?

Un calendrier (provisoire) a été communiqué. Les salariés percevront la prime dès le mois de décembre via leur employeur, tout comme les étudiants boursiers et les indépendants. En janvier ce sera au tour des fonctionnaires, des demandeurs d’emplois et des bénéficiaires de minimas. Et en février ce seront les retraités.

Au total, près d’un Français sur deux pourrait recevoir la prime de 100€.